Marché de l'électricité

Définitions

Le marché de gros

Le marché de gros désigne le marché où l’électricité est négociée (achetée et vendue) avant d’être livrée sur le réseau à destination des clients finals (particuliers ou entreprises).

Les acteurs

Les acteurs qui interviennent sur le marché de gros sont :

  • les producteurs d’électricité (qui détiennent les centrales de production) qui négocient et vendent leur production
  • les fournisseurs d’électricité (qui vendent ensuite l’électricité pour la consommation des clients finals) qui négocient et s’approvisionnent en électricité
  • les négociants qui achètent pour revendre (ou inversement) et favorisent ainsi la liquidité du marché
  • les opérateurs d’effacement qui valorisent la consommation évitée de leurs clients.

Les lieux d’échange

Les échanges peuvent se faire :

  • sur des bourses (à ce jour EPEX SPOT France pour les produits spot, basée à Paris, et EEX Power Derivatives France pour les produits futures, basée à Leipzig)
  • de gré à gré intermédié, c’est-à-dire via un courtier
  • directement de gré à gré (bilatéral pur)

Les transactions peuvent être purement financières (si le produit induit uniquement un échange financier) ou déboucher sur une livraison physique sur le réseau français.

Les différents segments du marché de gros

En amont, l’électricité injectée sur le réseau français provient :

  • des centrales de production pour plus de 95%
  • des importations en provenance d’autres pays européens

Une partie de la production n’est pas négociée sur les marchés mais est directement livrée aux clients finals du fait de la présence d’entreprises intégrées (c’est-à-dire à la fois producteur et fournisseur).

Depuis le 1er juillet 2011, les fournisseurs ont l’exercice du droit d’accès régulé à l’électricité nucléaire historique (ARENH) en achetant de l’électricité à EDF à un prix régulé et pour des volumes déterminés par le régulateur.

Le reste de la production sera négociée sur les marchés de gros, donnant lieu à plusieurs transactions qui pourront se traduire par des nominations physiques. Auparavant, EDF offrait l’accès à 5400 MW de sa capacité de production située en France sous la forme d’enchères trimestrielles (Virtual Power Plants ou VPP). La Commission européenne, par décision du 30 novembre 2011, a mis fin à ce programme. En conséquence, on observe une disparition progressive des capacités de VPP disponibles pour livraison après le 1er janvier 2012.

En aval, l’électricité est soutirée du réseau :

  • pour la consommation finale pour plus de 75 %
  • pour les exportations
  • et une partie est perdue lors du transport de l’électricité

Les différents produits

On distingue les produits spot ou au comptant (achetés pour livraison le jour-même ou le lendemain) et les produits à terme (achetés pour livraison sur une période future donnée).

Produits spot

Selon les marchés, les produits spot sont :

  • des produits journaliers (Day-ahead) ou week-end caractérisés par une livraison en ‘base’ (24h/24 et 7j/7) ou en ‘pointe’ (livraison de 08h00 à 20h00 du lundi au vendredi)
  • des produits demi-horaires, horaires ou par blocs de plusieurs heures

Le prix de référence pour le spot est, à ce jour, le prix du produit Day-ahead sur la bourse EPEX SPOT, fixé tous les jours entre 12h30 et 13h00 par un mécanisme d’enchères. Il s’agit d’un prix négocié la veille pour livraison le lendemain, qui reflète l'équilibre offre-demande à court terme, avant l'ajustement (réalisé par RTE en temps réel).

Ces prix de court terme sont soumis à une forte volatilité. En effet, l'électricité ne peut pas être stockée (un excès de demande à un moment donné ne peut être compensé par un excès d'offre quelques heures auparavant) et des facteurs influençant l'équilibre offre-demande peuvent varier brutalement, comme les conditions climatiques (froid faisant augmenter la consommation, absence de vent induisant une chute de la production éolienne en Allemagne, etc.) ou des événements prévus ou non sur le parc électrique (centrale tombant en panne, capacité d'interconnexion réduite, etc.).

Produits à terme

Pour minimiser les risques liés au marché spot, les acteurs du marché de l'électricité signent des contrats de vente/d'achat d'électricité pour fourniture dans les semaines, mois, trimestres ou années à venir, à un prix négocié à la date du contrat. Ces contrats à terme ou futures portent sur des produits standardisés, afin de faciliter leur échange (par exemple, la livraison d'un MW d'électricité en base, c'est-à-dire pendant toutes les heures du mois, ou en pointe, c'est-à-dire de 8h à 20h du lundi au vendredi).

Ayant un horizon plus lointain et correspondant de fait à une moyenne des prix spot anticipés pour la période considérée, les produits à terme sont moins volatils. Ce sont ces produits qui servent pour la définition des prix aux clients finals : en effet, lorsqu'un fournisseur signe un contrat avec un client, il va en général se couvrir, pour la majeure partie des livraisons qu'il aura à effectuer, en achetant les produits à terme nécessaires.

Données chiffrées

La CRE publie régulièrement ses analyses sur l’évolution des marchés de gros de l’électricité, du gaz et du CO2 dans son rapport annuel sur le fonctionnement des marchés de gros et dans ses observatoires trimestriels des marchés de l’électricité et du gaz.

 Consulter les derniers chiffres publiés dans l'observatoire des marchés de l'électricité et du gaz

 Consulter le rapport sur le fonctionnement des marchés de gros

Publications liées à la loi NOME

Liste des accords-cadres en vigueur :

En application des dispositions de l’article L. 336-5 du code de l’énergie, la CRE publie sur son site la liste des fournisseurs ayant signé un accord-cadre avec Electricité de France.

Quantité d'ARENH cédée par semestre :

La quantité totale de produit cédée au titre de l’ARENH à l’ensemble des fournisseurs par sous-catégorie* de consommateurs et par semestre est la suivante :

Comme le dispose l’article L 336-2 du code de l’énergie, cette quantité ne peut excéder 100TWh sur une année, hors volumes dédiés à la fourniture des pertes des gestionnaires de réseaux.

*au sens du décret n°2011-466 du 28 avril 2011 fixant les modalités d'accès régulé à l'électricité nucléaire historique.

**les volumes d’ARENH devant être livrés ont évolué au cours du semestre en raison de la résiliation de l’accord-cadre de 4 fournisseurs.

Inscrivez-vous !

Pour rester informé des mises à jour du site, recevoir les dernières délibérations essentielles, les nouvelles publications, et Le Bulletin de la CRE.

Haut de page