29.06.2018

La CRE envisage une baisse des tarifs réglementés de vente d’électricité de 0,5% pour les particuliers et une hausse de 1,1% pour les petits professionnels.

Conformément au code de l’énergie, la CRE doit proposer aux ministres chargés de l’énergie et de l’économie une évolution des tarifs réglementés de vente d’électricité. Cette proposition prend notamment en compte l’évolution au 1er août 2018 du tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité, des nouvelles dispositions pour les autoconsommateurs ainsi que la fin du rattrapage des écarts constatés entre les coûts et les tarifs pour l’année 2012.

L’évolution envisagée à date consiste, en métropole continentale comme dans les zones non interconnectées au réseau métropolitain continental (ZNI), en une baisse de 0,5% pour les clients particuliers et une hausse de 1,1% pour les clients petits professionnels. Cette baisse de 0,5% pour les clients particuliers est notamment le résultat d’un effet technique, la fin du rattrapage des écarts constatés entre coûts et tarifs au titre de l’année 2012.

Dans les ZNI, où subsistent les tarifs réglementés pour les consommateurs ayant souscrit une puissance supérieure à 36kVA, la CRE envisage d’appliquer une baisse de 0,3% pour les tarifs jaunes, bleus plus et verts.

La CRE va communiquer des éléments détaillés d’explication du mouvement tarifaire envisagé à l’ensemble des acteurs (administration, fournisseurs) et aux associations de consommateurs avant leur audition devant le collège de la CRE prévue le 4 juillet prochain.

Consulter le document de préparation à l’audition du 4 juillet 2018

Consulter les barèmes provisoires