Dernière mise à jour le 20.08.2018
gaz

Marché de gros du gaz naturel

Pour s'approvisionner en gaz naturel, les énergéticiens, les gestionnaires des stockages, les négociants et les autres acteurs intervenant sur l’ensemble ou sur une partie de la chaine gazière recourent aux marchés de gros.

L'organisation des échanges

Des échanges de gré à gré ou intermédiés

Les échanges peuvent se faire :

  • de gré à gré, par exemple via des contrats à long terme qui encadrent l’essentiel des importations de gaz de Russie, d’Algérie et de Norvège. Ces contrats s’exécutent en général sur des durées longues (20 ou 30 ans). Ils permettent aux acheteurs de sécuriser leurs approvisionnements et aux producteurs de sécuriser des débouchés sur une période suffisamment longue pour pouvoir investir dans des activités d’exploration, de production et de transport qui s’amortissent sur de longues échéances.
  • Ces contrats comportent des clauses de type Take or Pay qui font supporter un risque de volume à l’acheteur, tenu de payer une quantité minimale prévue par le contrat, que le gaz soit enlevé ou non. De son côté, le producteur s’engage à livrer les volumes de gaz selon les échéances et autres conditions fixées par le contrat, en endossant un risque prix ;
  • par le biais du marché intermédié qui comprend le marché organisé (bourses) et les courtiers (contrats de gré à gré intermédiés). Il est constitué de plates-formes de négociation où s’échangent différents types de contrats spot et à terme. 
  • Il est à noter que des achats de gré à gré non intermédiés peuvent être effectués sur des produits analogues à ceux traités sur les marchés intermédiés.

 

Les Points d’Échange de Gaz

Les achats et ventes de gaz sur le marché de gros en France se matérialisent par des livraisons physiques à deux Points d’Échange de Gaz (PEG) virtuels, rattachés aux trois zones d’équilibrage du réseau de transport français : 

  • le PEG Nord, rattaché à la zone du réseau GRTgaz Nord ;
  • la TRS (Trading Region South) rattachée aux zones d’équilibrage de GRTgaz Sud et de TIGF.

Issue de la fusion du PEG Sud et de TIGF le 1er avril 2015, la création de la TRS améliore le fonctionnement du marché du gaz au sud de la France et favorise son développement. 

Une place de marché unique en novembre 2018

La TRS constitue un pas décisif vers la création en novembre 2018 de la place de marché unique, la Trading Region France (TRF) qui résultera de la fusion de la TRS et de la zone PEG Nord. 

La Trading Region France (TRF) constituera une zone unique d'entrée et de sortie, divisée en deux zones d’équilibrage : TIGF et GRTgaz. Un seul point d’échange virtuel de gaz, le PEG, concentrera les achats et ventes de gaz pour l’ensemble de la TRF.

 

Des produits spot ou a terme 

Sur les marchés du gaz naturel, on distingue deux types de produits : spot (ou au comptant) et à terme.

Les produits spot

Les produits spot permettent aux expéditeurs d’équilibrer et d'optimiser à court terme leur portefeuille. Ils intègrent notamment les produits :

  • journaliers (Day-ahead) ;
  • infra journaliers (Within day) ;
  • week-end.

Ils sont échangés entre les acteurs de marché via des nominations journalières effectuées sur les PEG. 

Les produits à terme

Pour minimiser les risques liés au marché spot, les intervenants du marché du gaz signent des contrats de vente/d'achat de gaz pour fourniture dans les mois, trimestres, saisons ou années à venir, à un prix ferme négocié à la date du contrat.

Ces contrats à terme ou futures portent sur des produits standardisés afin de faciliter leur échange, par exemple : la livraison d’un MWh pour chaque journée gazière durant la période de livraison.

Avec un horizon plus lointain, correspondant de fait à la moyenne des prix spot anticipés pour la période considérée, les produits à terme sont généralement moins volatils que les produits spot. Ils servent à définir les prix aux clients finals : le fournisseur qui signe un contrat avec un client, se couvre en général, pour la majeure partie des livraisons qu'il devra effectuer, en achetant les produits à terme nécessaires.

 

Données chiffrées

La CRE publie régulièrement ses analyses sur l’évolution des marchés de gros de l’électricité, du gaz et du CO2 dans son Rapport annuel sur le fonctionnement des marchés de gros et dans ses Observatoires trimestriels des marchés de l’électricité et du gaz.

Consulter :