21.07.2021
gaz & électricité

La CRE publie son rapport de surveillance des marchés de gros de l'électricité et du gaz naturel pour l'année 2020

La mission de surveillance des marchés de gros de l’électricité et du gaz de la CRE est primordiale : elle vise à garantir l’efficacité et la transparence des marchés, pour qu’ils  révèlent des prix justes pour les consommateurs et les producteurs. Cette mission s’est révélée encore plus essentielle dans le contexte exceptionnel de l’année 2020.

L’année 2020 a été marquée par des circonstances de marché inédites conduisant à la formation de nouveaux équilibres entre l’offre et la demande en énergie. Les mesures de confinement prises pour endiguer la pandémie de COVID-19 en France et dans le monde ont eu des conséquences majeures sur la consommation et les prix du gaz et de l’électricité et des perturbations sur le parc de production d'électricité français ont été observées.

 Malgré ces circonstances exceptionnelles, la CRE n’a identifié aucun dysfonctionnement notable des marchés de gros en 2020. L’année a été marquée par une forte volatilité des prix de gros du gaz et de l’électricité. La chute exceptionnelle des prix, au premier semestre, du fait de la baisse de la demande, a été suivie d’un certain niveau de tension sur les prix de l’électricité au deuxième semestre, au regard notamment de craintes sur la sécurité d’approvisionnement lors de l’hiver 2020-2021. L’année s’est terminée sur une nette hausse des prix de l’électricité et du gaz, poursuivie en 2021, dans le contexte européen et mondial de reprise économique entraînant des hausses des prix des matières premières et des quotas d’émission de CO2.

Outre l’analyse de la conjoncture déterminant la formation des prix de gros en 2020, le rapport dresse également le bilan des activités de la surveillance exercées par la CRE.

La surveillance des marchés de gros, qui s’inscrit dans le cadre du règlement européen concernant l'intégrité et la transparence du marché de gros de l'énergie (REMIT), n’est pas seulement nationale, mais également européenne. La CRE s’implique ainsi activement dans les travaux européens relatifs au règlement REMIT au sein de l’ACER et du CEER. La CRE a par ailleurs poursuivi et renforcé en 2020 sa coopération avec les bourses et les courtiers, ainsi qu’avec d’autres autorités administratives indépendantes.

En 2020, les marchés surveillés par la CRE ont donné lieu à plus de 5 millions de transactions, pour un volume total échangé de plus de 1 800 TWh, représentant plus de 52 Md€ en valeur. Une trentaine de cas sont en cours d’analyse approfondie, et la CRE avait ouvert, à fin 2020, 9 enquêtes au titre du règlement REMIT.

Consulter le rapport