03.06.2022
électricité

La CRE publie l'édition 2021 du rapport sur la mise en œuvre du seuil de 70% des capacités d'interconnexion pour les échanges d'électricité aux frontières françaises

Depuis début 2020, les gestionnaires de réseau de transport d'électricité européens doivent mettre à disposition des échanges transfrontaliers au moins 70 % des capacités d’interconnexion, conformément au règlement sur le marché intérieur de l’électricité. Chargée de vérifier la mise en œuvre de ce seuil minimal pour la France, la CRE publie aujourd’hui le rapport détaillant les performances de RTE sur les différentes frontières durant l’année 2021.

La CRE considère que des capacités d’interconnexion maximales doivent être garanties dès lors que cela apporte de la valeur à l’échelle européenne en permettant d’augmenter effectivement les échanges transfrontaliers. Hors de ces situations, offrir au marché plus de capacité pour atteindre le niveau de 70% n’apporterait pas de gain. La CRE a ainsi porté, dans son évaluation de la conformité de RTE au règlement, une attention particulière aux situations qui apportent de la valeur pour le système électrique européen.

La CRE constate qu’en 2021, RTE est en mesure de garantir le seuil minimal de 70 % dans une très large partie du temps où cela a de la valeur pour les échanges transfrontaliers. RTE a ainsi très majoritairement respecté ses obligations en 2021.

La CRE accueille favorablement l’initiative de RTE de mettre en accès libre, les données relatives au calcul de capacité transfrontalière. Ces informations, qui permettent de faire un suivi de la capacité fournie en toute transparence, sont mises à disposition sur la plateforme « Open Data Réseaux Energies (ODRE) ». Les données 2021 seront partagées dans le courant du mois de juin 2022 sur cette même plateforme.

La CRE continuera à effectuer un suivi rapproché des efforts de RTE pour augmenter les capacités d’interconnexion dans les mois et les années à venir.

Consulter le rapport