17.12.2021
gaz & électricité

Le réseau RegulaE.fr réuni à Paris

Le réseau des régulateurs francophones de l’énergie (RegulaE.Fr)  a tenu sa quatrième assemblée générale ainsi que son atelier de travail conjoint avec la facilité d’assistance technique de la Commission européenne (TAF) à Paris du 30 novembre au 2 décembre sous un format hybride. L'atelier était consacré au rôle du régulateur sectoriel dans l'émergence et la promotion des énergies renouvelables.

En collaboration avec la Commission européenne, et plus particulièrement avec la Direction générale des partenariats internationaux (DG INTPA), l'événement s'est déroulé en deux parties distinctes, d'abord l'atelier thématique et l'assemblée générale de RegulaE.Fr, les mardi 30 novembre et mercredi 1er décembre, puis l’atelier technique d’approfondissement adapté aux besoins spécifiques des pays membres du réseau, organisé par la TAF de la Commission européenne.

L’atelier thématique de RegulaE.Fr s’est déroulé sous le pilotage de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), et en particulier de Mme Catherine EDWIGE, Commissaire, qui assurait la présidence de RegulaE.Fr.
L'atelier thématique de RegulaE.Fr était divisé en 4 sessions, la première portant sur la promotion et le développement des énergies renouvelables (en partageant l’expérience de la France), la deuxième sur les enjeux à court terme et la gestion du système électrique, suivie d'une table ronde pour partager l'expérience des régulateurs membres de RegulaE.Fr dans la promotion des énergies renouvelables, et enfin une dernière session sur la planification, les enjeux et la stratégie à long terme.

Cet atelier a été l'occasion de réunir les acteurs français de l'énergie tels que le ministère de la Transition écologique, le gestionnaire du réseau de transport RTE, le syndicat français des énergies renouvelables (SER), mais aussi des acteurs internationaux tels que la Commission européenne et l'Agence internationale de l'énergie. Cet atelier était le premier événement physique de RegulaE.Fr organisé depuis 2019 en raison de la crise sanitaire. C'était également le premier événement en présentiel sous la présidence de Mme EDWIGE.

Cette rencontre à Paris a été l'occasion d'organiser l'assemblée générale du réseau et de réaliser un passage de flambeau réussi entre Mme Catherine EDWIGE, la présidente de RegulaE.Fr depuis 2019 et M. Claude GBEDONOUGHO GBAGUIDI, le président du régulateur béninois, avec les vifs remerciements des membres de RegulaE.Fr à la présidente sortante pour son engagement sans faille auprès du réseau et de ses membres. L'assemblée générale a également permis de nommer le 1er vice-président du réseau en la personne de M. Simon TURMEL, régisseur de la Régie du Québec, assurant ainsi une parfaite rotation des continents à la tête de RegulaE.Fr.

L’atelier du réseau a été un grand succès puisqu'en plus des nombreux participants présents à Paris, les sessions ont rassemblé jusqu'à 50 personnes de manière virtuelle. Des participants de 16 pays membres de RegulaE.Fr ont pris part à l'atelier, notamment : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d'Ivoire, France, République démocratique du Congo, Haïti, Madagascar, Mali, Mauritanie, Québec, Rwanda, Sénégal et Tchad.

A cette occasion, le réseau a accueilli un nouveau membre, le régulateur du Rwanda (RURA), portant à 31 le nombre de membres de RegulaE.Fr. Ce dernier a été rapidement intégré au réseau, et a pu partager son cadre légal et réglementaire innovant pour les énergies renouvelables lors de l'atelier. 

Ces trois jours d'ateliers ont permis de réfléchir au rôle du régulateur dans l'émergence et la promotion des énergies renouvelables. Théorie et pratique se sont complétées, afin d'explorer au mieux ce thème fondamental. Au cours de l'atelier, les membres du réseau, la Commission européenne et l'AIE se sont accordés sur l'immense potentiel solaire du continent africain et sur la nécessité pour les régulateurs de soutenir le développement des énergies renouvelables, en particulier dans les zones rurales encore largement non électrifiées.

Les échanges techniques organisés par la Facilité d’assistance technique (TAF) de la Commission européenne en complément des réunions de RegulaE.Fr ont abordé les questions liées à la qualité de l'énergie injectée, à la contribution des énergies renouvelables dans l'électrification rurale et à la promotion du secteur privé dans le développement des énergies renouvelables. Les experts de la TAF ont réalisé une analyse du cadre légal et réglementaire lié aux aspects des énergies renouvelables dans 20 pays membres de RegulaE.Fr (Afrique et Caraïbes). Les résultats intermédiaires de cette analyse comparative ont été présentés lors de ces sessions techniques, et des lignes directrices pour chaque régulateur sont en cours de finalisation. Il ressort des discussions que la majorité des membres présents estiment qu'il est nécessaire de clarifier la répartition des compétences entre le régulateur et les agences d'électrification rurale afin d'obtenir des résultats plus efficaces sur le terrain.

L'atelier s'est conclu par un appel du nouveau président de RegulaE.Fr, M. GBAGUIDI, à con-centrer les efforts du réseau et de la TAF sur l'harmonisation des pratiques réglementaires et des outils à disposition du régulateur, l'idée étant de donner aux porteurs de projets une vision claire du cadre et des règles applicables au sein des membres de RegulaE.Fr.  

Pour en savoir plus sur RegulaE.FR : http://www.regulae.fr